Jeudi 13 décembre 2018      Dernière mise à jour - Última puesta al día : 28-07-2018

courrier Mail

ecolo

13 juin 2004 : jour 3 du trek

De Taullipampa à Llamacorral

Nous nous levons très tôt ce matin ; nous allons faire une incursion dans la belle quebrada Arhuaycocha qui mène au camp de base pour les ascensions de l'Alpamayo. Dans le ciel matinal d'un beau bleu intense, sans nuages, nous pouvons admirer le Quitaraju qui culmine à 6036 m. Par contre, l'Alpamayo situé plus en amont dans la quebrada ne pourra malheureusement être aperçu qu'au travers de nuages qui commencent à envahir le ciel.

177

Le Quitaraju, 6036 m

182

L'Alpamayo dans les nuages

186

On progresse dans la quebrada Arhuaycocha. Le temps est un peu frais mais les quelques nuages ne permettent pas d'apprécier toute la splendeur de cette chaîne de montagne parmi les plus hautes de l'Amérique du Sud.

Nous rejoignons le cours du rio alimenté entre autre par le glacier de l'Alpamayo ; en arrière plan, le Jancarurish et le Tayapampa qui atteignent respectivement 5578 m et 5657 m.

Nous allons quitter cette vallée et rejoindre la quebrada de Santa Cruz pour y poursuivre notre randonnée.

Maintenant, nous progressons dans le fond de la haute vallée de Santa Cruz. Nous croisons une caravane de 9 mules allant établir un camp de base pour une équipe d'alpinistes devant tenter l'ascension de l'Alpamayo. Malheureusement, je n'ai pas eu le réflexe de mémoriser cet instant typique.

192

193

Bien que les sommets que l'on peut encore apercevoir du fond de la vallée soient partiellement masqués par des nuages, le ciel au dessus de la plaine est parfaitement serein. Le terrain est absolument plat.

201

202

Nous avons atteint la lagune Jatuncocha. Nous sommes au milieu de la journée et le soleil généreux se reflète sur les roches blanches du chemin qui longe la lagune. Il fait chaud. Nous nous arrêtons pendant une heure pour une petite sieste bien agréable.

211

Lagune Ichiccocha

212

Le rio reprend son cours normal après les lagunes

La lagune Ichiccocha se trouve en aval de la lagune Jauncocha ; un regard vers l'amont montre bien les éboulements de la montagne qui, en barrant le cours du rio, ont permit la création de la lagune supérieure Jatuncocha,
(voir aussi la carte ci-dessous).

La lagune Ichiccocha est colonisée par des plantes aquatiques ressemblant aux totoras que l'on trouve sur les rives du lac Titicaca ; ici, ces roseaux plus petits sont des juncales (joncs).

Par cette vue en aval de la lagune Ichiccocha, on voit très bien l'avalanche de roches qui, en barrant le cours du rio, a contribué à la formation de la lagune inférieure Ichiccocha.

Campement

Notre troisième campement au bord du rio

Le campement : en haut, la tente intendance ; à gauche, la tente de 2 randonneurs suisses qui nous accompagnent et à droite, en bleu clair, les nôtres.

Passé la lagune inférieure Ichiccocha, on retrouve la pente originelle du rio ; il ne nous reste qu'à le suivre jusque l'emplacement de notre campement situé au bord de l'eau un peu en aval de Llamacorral. Ernesto a déjà dressé les tentes et aide à la préparation du souper. Presque à la nuit tombée, armé d'un simple bois et d'une ligne de pêche, il capturera une quinzaine de truites qui agrémenteront notre repas. La nuit est maintenant complète et la température est tombée de manière sensible. Chacun se couvre de sa veste polaire.

Seul problème de cette nuit : malgré la fatigue de la journée, le bruit du torrent m'empêchera longtemps de trouver le sommeil.

lagunes

Sur cet extrait de la carte 0/3a "Alpenvereinskarte" Cordillera Blanca Nord, apparaissent clairement les cônes de débris provenant d'effondrements du flanc de la montagne et ayant entraînés la formation des lagunes. La situation est exactement la même que pour la formation des lagunes de Llanganuco vues précédemment.




Page précédente

Page suivante